Soigner l’anorexie

14.90

Recherche de l’équilibre nutritionnel. Accompagnement- Ecrits de patients

ISBN : 9782367176093.
Catégories : , .
Editeur

Auteur(s)

Edition

Nombre de pages

Collection


Les mots peuvent désigner douloureusement les maux. Anorexie, le mot est dur. Je ne le prononce jamais en premier lieu, lors du premier contact, parce que je le trouve terrible, ce mot. Je vais plutôt relayer ce qui sera énoncé à la suite de mon questionnement :  » Que vous pensez-vous que vous ayez ?  » c’est seulement parce qu’il me sera répondu  » une anorexie  » (ou bien :  » On me dit que suis anorexique « , le déni est à l’oeuvre), que je pourrais rebondir, en relayant  » le mot « .

Première difficulté donc, mais nous en rencontrons bien d’autres. Pour l’heure, il s’agit de savoir comment mettre en place un traitement, dans ce contexte particulier de déni. Dans un premier temps, je présenterai la conception de l’équilibre nutritionnel qui est la mienne et telle que je l’expose en consultation de nutrition. Une consultation souvent dédiée à l’obésité, il est vrai, mais qui n’en a pas moins valeur d’exemple pour toutes les maladies de la nutrition.

Cette présentation sera suivie de repères pratiques car l’équilibre doit être traduit en termes concrets. C’est ainsi que je construirai, pas à pas, un  » menu santé « , un menu qui soit adapté le mieux possible à la vie de tous les jours. Dans un deuxième temps, j’aborderai la relation de soin, de façon encore générale puis plus spécifiquement, s’agissant de l’anorexie. J’ai évoqué la problématique de l’accueil, place maintenant à l’accompagnement, généralement en milieu hospitalier.

Tout cela aide-t-il véritablement à l’obtention d’un changement d’état ? Il nous faudra bien examiner à cet égard les résistances au changement – un changement tout autant désiré que craint – et aussi, corollairement, la notion de changement, en tant que telle, et donc notre rapport au changement. Dans un troisième et dernier temps, des textes écrits par des patientes anorexiques (je parle ainsi au féminin car, de fait, l’anorexie est bien plus fréquente chez les femmes) seront présentés plus avant pour procéder à l’analyse de ces écrits et aussi, et surtout, du travail d’écritures en tant que tel, à l’aune notamment de l’éthique.

Cette analyse sera réalisée par Catherine Draperi, qui a beaucoup travaillé sur le récit et la narration chez des personnes malades.